CORONA POEM

-I-

Il était là

Le tueur

Ordinateur cassé

Bilan à la masse

File file file

La vie file

L’hosto pète les cables

On ne lâche rien

Affronter les menaces

Je n’ai rien à voir là dedans

Et pourtant j’y suis

J’accorde très difficilement ma confiance

La fermer

Non

Je ne la fermerai pas

Je dois faire le ménage

 

-II-

méditation

j’ai trouvé ce que je cherchais

je regardais trop de films d’espionnage

couteau sous la gorge

le tueur est là

toujours

dernière chance

j’arrête

plus d’écrans

les promoteurs du progrès

enquêtent

famille et voisinage

je laisse partir

qu’est-ce que je peux dire ou faire?

-III-

je ne sais plus ce que je pense

il y a des choses qu’il faut oublier pour avancer

j’adopte le doute

j’adopte la route

je rêve de grandir

je rêve de rêver

je paye ma journée

a-t-on le choix de quoique ce soit?

Je ne vendrai jamais

L’entêtement tue

Se sentir piégée

Dans sa propre prison

-IV-

en finir là où tout a commencé

 

Les sirènes hurlent

Les vagues crient

Éditer

Couper

Raccourcir

 

Oublier les absences

Oublier les manques

 

Une bonne raison de revenir

 

On revient toujours

Je me souhaite bonne route

 

Le tueur est là

Mais il ne me voit pas